Gagner de l'argent sur le net


Capitalisations boursières des cryptomonnaies en octobre 2017

La cryptomonnaie, dite aussi cryptoactifscryptodevise ou monnaie cryptographique, est une monnaie utilisable sur un réseau informatique décentralisé, de pair à pair. Elle est fondée sur les principes de la cryptographie et intègre l'utilisateur dans les processus d'émission et de règlement des transactions1,2,3. Le terme « crypto-actif » fait référence à « des actifs virtuels stockés sur un support électronique permettant à une communauté d’utilisateurs les acceptant en paiement de réaliser des transactions sans avoir à recourir à la monnaie légale. »4. Un exemple de « crypto-actif » est le Bitcoin qui ne remplit pas le rôle d'une monnaie5.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          

En France, la banque de France différencie les cryptomonnaies des titres de reconnaissance de dette (IOU en anglais). Elle les reconnaît sous la définition de «tout instrument contenant sous forme numérique des unités de valeur non monétaire pouvant être conservées ou être transférées dans le but d’acquérir un bien ou un service, mais ne représentant pas de créance sur l’émetteur »


Bitcoin
 (de l'anglais bit : unité d'information binaire et coin « pièce de monnaie ») est une cryptomonnaie autrement appelée monnaie cryptographique. Dans le cas de la dénomination unitaire, on l'écrit « bitcoin » et, dans le cas du système de paiement pair-à-pair on l'écrit « Bitcoin ». L'idée fut présentée pour la première fois en novembre 2008 par une personne, ou un groupe de personnes, sous le pseudonyme de Satoshi Nakamoto1,2. Le code source de l'implémentation de référence fut quant à lui publié en 2009.

Le G20 considère que le Bitcoin est un « crypto-actif » qui ne remplit pas le rôle d'une monnaie3. Le terme « crypto-actif » fait alors référence à « des actifs virtuels stockés sur un support électronique permettant à une communauté d’utilisateurs les acceptant en paiement de réaliser des transactions sans avoir à recourir à la monnaie légale. »

 

Ethereum1,2 (prononcé /e.tɛ.ʁœm/3) est un protocole d'échanges décentralisés permettant la création par les utilisateurs de contrats intelligents grâce à un langage Turing-complet. Ces contrats intelligents sont basés sur un protocole informatique permettant de vérifier ou de mettre en application un contrat mutuel, ils sont déployés et consultables publiquement dans la blockchain.

Ethereum utilise une unité de compte dénommée Ether comme moyen de paiement de ces contrats. Son sigle correspondant, utilisé par les plateformes d'échanges, est « ETH ». Ethereum est la deuxième plus importante monnaie cryptographique décentralisée avec une capitalisation supérieure à 100 milliards d'euros4.

En juillet 2016, l'équipe de développement d'Ethereum a dû procéder à un hard fork après une attaque réussie par un groupe de pirates sur un fonds d'investissement en Ether appelé The DAO (en)(organization) (organisation autonome décentralisée) dans laquelle près de 3 641 694 ETH (soit plus de 5 % du montant total de la crypto-monnaie en circulation) ont été détournés sur une adresse non contrôlée par les membres de The DAO5. Ce hard fork a permis d'annuler le détournement et de restituer ses fonds à l'organisation autonome décentralisée. Néanmoins, ce changement n'a pas recueilli un consensus absolu et une faible partie de la communauté n'a pas implémenté ce changement qui a conduit à la formation de deux chaînes de blocs séparées : l'une officielle avec pour unité monétaire l'Ether (symbole : ETH) et son spin-off avec pour unité monétaire l'Ether classique (symbole : ETC

TOP DES SITES DANS LE MONDE